Appartementalouer.site » Immo » Qu’est ce que la déclaration d’impôts de la loi Pinel ?

Qu’est ce que la déclaration d’impôts de la loi Pinel ?

En investissant en loi Pinel, vous avez l’opportunité de profiter d’un rabais fiscal qui s’échelonne sur plusieurs années. Vous envisagez d’acheter un bien en 2018 ? Vous devrez alors reporter cette opération et vos revenus locatifs lors de votre déclaration de revenus que vous effectuerez en mai 2019. Pour bien remplir les formulaires et les rubriques adéquats, consultez notre guide détaillé.

Les revenus fonciers et la réduction fiscale

Mon immoVotre déclaration de l’opération en loi Pinel concerne aussi bien les revenus fonciers générés que la réduction d’impôts accordée. Pour commencer, vous devrez donc bien calculer ces paramètres avant de vous lancer dans votre déclaration.

  • Calcul des revenus fonciers : ils correspondent à vos revenus locatifs desquels vous devez déduire toutes vos charges liées à votre investissement (frais de copropriété, intérêts, taxe foncière…). Il est possible que le résultat soit négatif, dans ce cas vous êtes en situation de déficit foncier et cette somme sera imputée sur votre revenu global.
  • Calcul de votre avantage fiscal : le dispositif Pinel ouvre droit à une réduction d’impôt sur la valeur du bien, qui se calcule en pourcentage. Vous pouvez obtenir 12, 18 ou 21% du montant investi en rabais fiscal. Cette somme est ensuite divisée par le nombre d’années d’engagement pour la mise en location, soit 6, 9 ou 12 ans. Le montant à reporter sur la déclaration d’impôts est l’avantage annuel.

Pour pouvoir justifier de ces avantages fiscaux, vous devrez impérativement conserver tous les documents liés à l’acquisition, à la mise en location et au financement du bien en Pinel. Ils pourraient vous être exigés par le trésor public en cas de contrôle.

Les formulaires à remplir en annexe

Vous devrez remplir des formulaires complémentaires, à joindre à votre déclaration habituelle :

  • L’imprimé 2044 EB : il sert à préciser les caractéristiques du bien et la durée d’engagement pour la mise en location. Vous devrez le remplir uniquement la première année qui suit l’investissement.
  • Le formulaire 2044 ou 2044 SPE : il est utilisé pour indiquer les revenus fonciers, en respectant le calcul évoqué ci-dessus.
  • Imprimé 2042 : vous devrez y reporter vos revenus fonciers. S’ils sont négatifs, ils seront déduits de votre revenu global, dans la limite de 10 700€ par an.
  • Imprimé 2042 C : c’est le formulaire à remplir pour indiquer le rabais fiscal occasionné par votre investissement. Vous devrez l’inscrire dans la case « Charges ouvrant droit à réduction d’impôt ». Attention, il s’agit du montant de réduction à l’année et non au global.

Envisagez cette loi Pinel à Nantes

ImmobilierCertaines villes sont beaucoup plus intéressantes que d’autres, elles vous promettent des profits intéressants. C’est le cas de Nantes qui possède une situation géographique intéressante puisqu’elle affiche un réel dynamisme. Que vous souhaitiez réaliser un investissement sans un apport, jouir d’une réduction de vos impôts, préparer votre retraite ou encore construire un patrimoine, la loi Pinel Nantes s’adapte à votre projet.

  • Tous les logements sont compatibles que vous souhaitiez acquérir un studio, une villa, une simple maison ou encore un appartement.
  • Vous avez toutefois un plafond à respecter même pour Nantes qui se situe dans la zone B1, le loyer ne doit donc pas dépasser 10.07 euros le m².
  • Si vous envisagez un achat du côté de cette ville, vous devez appliquer une formule assez simple pour déterminer le loyer : ((19/surface du logement + 0,07) x 10.07) x surface du logement.

Bien sûr, la somme obtenue ne prend pas en compte les charges qu’il faut ajouter en fonction de la situation de chacun.

Quelques conditions à respecter pour votre investissement

Il ne suffit pas de prendre un logement et de le proposer à la location afin de jouir des avantages du dispositif de défiscalisation. En parallèle de ce plafond pour le loyer, vous devez également prendre en compte les ressources du foyer. Par exemple, les futurs locataires ne doivent pas dépasser 40 410 euros par an lorsqu’ils sont en couple contre 30 262 euros par pour une personne seule.

À chaque fois, le revenu est différent en fonction de la composition de votre foyer, il sera de 77 778 euros pour une famille avec quatre enfants. De plus, chacune des personnes supplémentaires à charge vous permet d’ajouter 8677 euros. Si vous n’arrivez pas à maîtriser pleinement ce secteur, des professionnels pourront vous aider à trouver la meilleure formule pour que cet investissement porte ses fruits.