Appartementalouer.site » interieurs » Comment condamner une porte sans l’enlever ?

Comment condamner une porte sans l’enlever ?

La porte est à l’évidence un élément très important dans toute construction. Peu importe son matériau de fabrication, elle constitue le premier point de sécurité de votre demeure. Il peut arriver que pour des raisons de rénovations, vous souhaitiez condamner une porte. Comment y arriver sans l’enlever ? Condamner une porte sans l’enlever est une opération réellement possible ? Autant de questions qui trouveront des réponses dans cet article.

Condamner une porte : ce qu’il faut savoir avant de se lancer !

Avant de vous donner quelques astuces qui vous permettront de condamner une porte de votre domicile, il faut savoir que la condamnation d’une porte est une opération qui dépend de l’exposition de cette dernière. Aussi, les techniques utilisées pour condamner une porte intérieure seront différentes de celles dont vous ferez usage pour condamner une porte située à l’extérieur. Cela est d’ailleurs évident, car une porte interne n’est pas soumise aux mêmes agressions extérieures qu’une porte qui se trouve par exemple à l’entrée de votre salon.

Condamner une porte intérieure sans la détruire en faisant usage du placoplâtre

Si votre porte est située à l’intérieur de votre maison, la technique qui semble la plus convenable est celle qui préconise l’utilisation du placoplâtre. Pour y parvenir, vous devrez respecter les étapes qui suivent.

  • Commencer par retirer les poignées de votre porte à condamner.
  • Mettre en place des armatures métalliques. Celles-ci vous permettront d’y placer une planche de plâtre.
  • Délimiter à l’aide d’un instrument de mesure la surface de l’ouverture de votre porte sur ce panneau de plâtre.
  • Fixer le panneau de plâtre du côté intérieur de votre porte et le sceller à l’aide de vis au placoplâtre.

Pour un résultat satisfaisant, vos tiges ou armatures métalliques doivent recouvrir la périphérie d’ouverture de votre porte. Si vous ne trouvez pas des tiges en métal, vous pourrez également utiliser des supports en bois.

Une fois ces différentes étapes effectuées, il ne vous restera plus qu’à appliquer votre enduit. Pensez aussi à un revêtement adapté à la texture de votre porte. Par ailleurs, il est très important de ne pas oublier de poncer votre porte et de condamner son ouvrant avec un cadenas.

Condamner sa porte extérieure sans l’enlever à l’aide de parpaing

Pour éviter toute déconvenue, il serait préférable de condamner une porte extérieure avec des parpaings. Ces blocs maçonnés vous permettront d’éviter toute intrusion dans votre maison. Pour y parvenir, vous aurez besoin de monter un mur en parpaing d’une épaisseur raisonnable devant cette dernière. Pour cette méthode, il serait peut-être préférable de faire appel à un professionnel pour plus de finesse et de sécurité.

Par ailleurs, il est important de prendre quelques précautions avant de vous lancer. Ainsi, avant toute opération, vous devez vous assurer que les murs qui servent de supports à la porte sur laquelle vous voulez travailler sont des éléments d’une structure à mur porteur. Si tel est le cas, vous ferez votre intervention avec la plus grande prudence. Dans le cas contraire, vous pourrez condamner votre porte sans risque, tout en évitant évidemment de déranger votre entourage.

Voilà donc l’essentiel à savoir sur les différentes options qui s’offrent à vous pour condamner votre porte sans l’enlever.