L’interrupteur volet roulant permet de piloter votre volet roulant de façon à ce que vous n’ayez plus à manier la sangle manuellement. Il vous suffit d’appuyer sur les deux boutons conçus dans l’interrupteur, afin de commander l’ouverture et la fermeture de votre volet roulant. Le temps d’enrouleur les volets est maintenant révolu, les commandes sont gérées par des boutons pour un meilleur confort et sans perte de temps.

Les types d’interrupteurs volet roulant

L’interrupteur volet roulant peut se représenter sous deux types distincts :

  • l’interrupteur filaire : le point de commande et moteur sont liés par des fils électriques, contenant le même concept qu’un interrupteur pour éclairage. Pour ce type d’interrupteur volet roulant, l’interrupteur doit être installé non loin du moteur.
  • l’interrupteur à commande radio : ce type d’interrupteur communique avec le moteur grâce aux ondes radios. L’interrupteur à commande radio ne nécessite pas de système de câblage. La commande du pilotage du volet roulant se fait à distance et son installation est plus simple que l’interrupteur filaire.

Brancher un interrupteur volet roulant

Après avoir choisi votre interrupteur filaire pour volet roulant, vous pouvez à présent suivre les étapes suivantes, afin de l’installer correctement :

  • coupez la source d’alimentation électrique et vérifiez que celle-ci n’est plus en marche pour des raisons de sécurité ;
  • identifiez les fils sortant du moteur. Vous avez affaire à quatre fils de couleurs différentes : bleu : neutre / noir : descente / marron : montée / jaune et vert : terre ;
  • identifiez les fils sortant venant du tableau électrique. Vous avez affaire à trois fils de couleurs différentes : bleu : neutre / rouge : phase / jaune et vert : terre ;
  • reliez la phase tableau électrique avec la phase de l’interrupteur volet roulant ;
  • reliez le câble marron du moteur au bouton « montée » de l’inverseur ;
  • reliez le câble noir du moteur au bouton « descente » de l’inverseur.
  • reliez le câble bleu neutre du tableau électrique à celui du moteur du volet roulant ;
  • branchez le fil de terre (jaune et vert) au moteur du volet roulant ;
  • restaurez la source d’alimentation électrique et vérifiez le fonctionnement des boutons de votre interrupteur volet roulant.

ATTENTION : pour des raisons de sécurité, vous devez consulter la norme électrique avant toute action suscitant une manipulation électrique. Cette norme est comme suit : N FC 15-100. Elle se constitue de :

  • un disjoncteur 16A pour l’alimentation câble de section 1,5 mm² ;
  • un disjoncteur 20A pour l’alimentation câble de section 2,5 mm².

À présent, vous êtes prêt à choisir et à installer un interrupteur volet roulant dans votre maison.

Qui doit faire le consuel ?

Les installations électriques des bâtiments neufs ou rénovés sont soumises à une obligation de mise en conformité de l’électricité, avant d’entreprendre quoi que ce soit, il est important de tout savoir sur ce sujet ou de joindre le service client du Consuel, par téléphone au 0821 203 202 (0,15€/min) ou par e-mail à contactse@consuel.com.

Comme vous l’avez compris dans cet article, le Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité, dit CONSUEL, est une association française reconnue d’utilité publique chargée de délivrer ce visa obligatoire d’attestations de conformité de vos installations électriques.

Pour faire simple, une nouvelle installation électrique à caractère définitif raccordée au réseau public de distribution d’électricité doit avoir une attestation décernée par un membre de ce comité de sécurité. Dans tous les cas, l’attestation Consuel électrique est obligatoire dès lors que les travaux engagés peuvent avoir un impact sur le réseau national.

Ces prescriptions de sécurité sont imposées par les règlements de mise en conformité en vigueur; notamment dans le cas d’une construction neuve ou d’une rénovation complète. En général, c’est à la personne ayant réalisé les travaux que revient de faire la demande et de remplir le formulaire Consuel.

Dans le cas de gros œuvre réalisé par des professionnels (électriciens), il n’y a pas automatiquement d’inspection réalisée par un technicien Consuel.

En effet, il est fréquent que les démarches pour obtenir l’attestation consuel soit réalisée par les artisans présents sur le chantier. 

Pour vous en assurer, il est préférable de vérifier cela auprès des professionnels avant la signature du devis. 

Cette mise en conformité de votre installation électrique à un coût qui sera prise en charge par le technicien et dont les frais d’achat du formulaire sera reporté sur votre facture finale. 

Une fois que les travaux sont achevés, le délai entre la réception de l’attestation Consuel électrique et la visite de contrôle par un professionnel est d’environ vingt jours. 

L’attestation finale est envoyée à la seule condition que toutes les installations électriques soient conformes. Si ce n’est pas le cas, l’inspecteur dresse une liste des éléments à reprendre et devront être effectué avant sa contre visite payante (197,70 € TTC).

Il faut ensuite ajouter la mise en service et l’ouverture du compteur de votre nouvelle installation par le fournisseur d’électricité. Ainsi, votre attestation Consuel sera effective au bout d’un mois environ.