Obtenir rapidement une indemnisation après avoir subi un vol, des dégâts ou un sinistre est la moindre des choses lorsqu’on est assuré. Cependant, cela ne se passe pas toujours aussi bien avec les assurances. Et si des complications s’ajoutent aux dommages qu’on vient de vivre, le traumatisme est plus grand.

Voici quelques informations pour être rapidement remboursé par les assureurs et reprendre sa vie normale.

Préparez votre contrat d’assurance.

Prévenir, c’est guérir dit le dicton. Lorsque vous souscrivez votre contrat multirisque habitation, vous devez renseigner exactement la surface de la maison et de ses dépendances, et la valeur des bien, des mobiliers, bijoux, etc. que vous voulez assurer.

Si vous minimiser votre déclaration sur votre contrat d’assurance habitation, vous risquez par la suite de ne pas être indemnisé selon vos espérances.

Et dire bien toutes les clauses et demandez à être conseillé pour ne pas commettre d’erreurs lorsque vous allez souscrire votre contrat.

Étudiez bien votre contrat.

Avant de faire une demande d’indemnisation à votre assureur, il est conseillé de consulter les contrats d’assurance que vous avez souscrit pour confirmer que le sinistre ou dégât que vous avez subi est couvert par votre assurance habitation. Parfois, les assurés ne lisent pas les petites lignes du contrat d »assurance lors de la souscription, et sont surpris des exclusions comprises dans l’assurance multirisque.

En cas de vol :

La première chose à faire, avant de faire votre déclaration de vol auprès de votre compagnie d’assurance sera d’aller porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie et de demander un récépissé de dépôt de plainte.

S’il s’agit d’un cambriolage, les réparations des bris de glace ou des volets endommagés et des dommages matériels causés par le cambrioleur lors de l’effraction peuvent également être pris en charge.

Même si les clauses concernées prévoient le remboursement du sinistre en question, il est important d’examiner les articles relatifs aux franchises pour se faire une idée de l’indemnisation potentielle.

La franchise est une somme forfaitaire qui sera déduite de votre remboursement. Généralement, si vous choisissez une petite franchise, votre cotisation d’assurance sera plus élevée. Et dans certains cas, en fonction de montant de la franchise, il n’est pas intéressant de faire une déclaration à l’assurance. Si votre préjudice est de 150 euros et que la franchise est de 500 euros, vous ne percevrez aucun remboursement.

La franchise peut être applicable à tous les risques ou seulement à un sous-ensemble d’entre eux, selon le contrat.

Attention, si le vol est commis par un personne de la famille ou habitant avec vous, la compagnie d’assurance risque de ne pas vous indemniser. Attention donc, lorsque que vous ferez votre déclaration de bien peser vos mots. Il faudra également vérifier votre responsabilité civile.

Déclarez votre sinistre rapidement.

Il est conseillé de faire une déclaration à son assureur afin d’être remboursé en cas de sinistre.

Dans les cinq jours suivant le sinistre, celle-ci doit être envoyée à la compagnie d’assurance par lettre recommandée avec accusé de réception.

Pour les catastrophes naturelles, comme la grêle ou un inondation, ce délai est porté à dix jours et débute dès la publication au Journal officiel de l’arrêté interministériel portant constatation de l’état de catastrophe naturelle. En cas de dégât des eaux, en fonction de votre assurance multirisque habitation, les biens mobiliers endommagés peuvent être remboursée a la valeur a neuf.

La déclaration de vol ou de tentative de vol que vous remettez à votre assurance doit être accompagnée d’un justificatif remis pas la police ou la gendarmerie lors du dépôt de plainte.

L’évaluation des dommages et l’étendue des promesses

Après avoir reçu votre déclaration de sinistre, votre assureur vous demandera des justificatifs afin de vérifier la réalité des faits et de pouvoir estimer le montant de l’indemnisation par rapport aux clauses de votre contrat d’assurance. Tout cela en respectant le code des assurances.

En fonction de montant du préjudice, le passage d’un expert sera demandé afin de contrôler et de vérifier le montant de l’indemnisation.

Pour déposer une réclamation, l’assuré dispose d’un délai de 15 à 30 jours pour remettre à son assureur une estimation des dommages subis et les justificatifs nécessaires (factures d’achat, photos, devis de réparation, etc.).

En cas de dommages corporel, il est important de conserver tous les certificats médicaux délivrés par les médecins, et éventuellement de faire jouer sa protection juridique.

Pour éviter les désaccords entre l’assuré et la compagnie d’assurance, l’avis d’un professionnel est parfois conseillé. Vous pouvez vous faire aider si vous n’êtes pas d’accord avec les conclusions de l’assureur.

L’indemnité versée à la suite d’un sinistre peut être équivalent au prix du matériel neuf (en fonction de votre contrat d’assurance). Il sera la plupart du temps inférieur (coefficient de vétusté) et ne sera bien sûr jamais supérieure à la valeur du bien.

En cas de vol, l’assurance couvre les frais de réparation des volets, des systèmes d’alarme et des portes, mais pas les graffitis ni les autres actes de vandalisme.

L’assurance couvre également les dommages causés au mobilier ou aux revêtements intérieurs. Il faut également prendre en compte tous les conséquences des dégâts des eaux comme les dommages électriques qu’on ne constate pas forcement facilement.